Nouvelles

Le REM 2.0, voir loin dès maintenant

Articles - Image d'intro

Montréal, le 15 décembre 2020 — L’Institut de développement urbain du Québec salue le projet dévoilé aujourd’hui comme une réponse essentielle aux besoins actuels et comme vecteurs de développements urbains à saisir.

Les considérations climatiques appellent de nouveaux moyens de transport durable. L’annonce du prolongement du REM répond aux besoins des citoyens d’aujourd’hui et ouvre de nouvelles perspectives de développement dans un contexte de lutte aux GES.

Selon Jean-Marc Fournier, président-directeur général de l’IDU : « Les sommes importantes investies dans le nouveau REM commandent une approche cohérente en matière d’aménagement. Outre l’intégration architecturale de la structure dans l’environnement urbain, il faut accompagner ce projet d’une vision claire et affirmée qui favorise la densité et l’aménagement d’espaces et de services publics aux abords des stations. Mobilité et développement urbain vont de pair. »

L’IDU incite toutefois à la prudence concernant les sources de financement de cette version 2.0. « Déjà avec les nouveaux frais de parcs et les charges à venir du règlement sur la mixité, les redevances du REM 1.0 poussent les prix des logements à la hausse à Montréal. Il faudrait éviter d’ajouter de nouveaux secteurs surchargés de redevances. Pour éviter l’étalement urbain, il faut contenir les valeurs immobilières et non les pousser à la hausse. » a déclaré Jean-Marc Fournier.

 


 

Retour à la liste des nouvelles

Afin de favoriser l’essor des centres urbains vivants où l’on apprend, travaille, évolue et se divertit, l’IDU promeut le concept d’intensification urbaine. Le concept se décline en quatre chantiers porteurs.

En savoir plus sur l'intensification urbaine

Nos partenaires

Platine

Or

Argent

Grand partenaire du Réseau des Jeunes Ambassadeurs

Bronze    

 

 

Prestige

Média

Fournisseur privilégié