Blogue

Imaginer le centre-ville de demain

Actualités - Image d'intro

Depuis cinq ans, le centre-ville de Montréal se transforme. Et plusieurs projets sont en cours de réalisation qui viendront encore changer le visage du cœur de la métropole. À travers cette effervescence, comment s’assurer d’en faire un lieu attractif où il fait bon vivre, travailler et se divertir ? Alors que l’activité commerciale se déplace toujours plus vers les rives nord et sud du fleuve, que faire pour qu’il reste le moteur économique de la grande région montréalaise ? C’est à ces questions qu’ont tenté de répondre les participants à un panel organisé par l’IDU. Échange sur le futur du centre-ville.

Un centre-ville ne doit pas être juste une destination de transit mais un lieu de vie, affirme François Lacoursière, chef de la direction marketing, associé principal chez Sid Lee. Pour cela, il faut créer des occasions de l’animer, imaginer des lieux où les gens ont le goût de se rassembler, de flâner, à l’image du High Line, ce parc linéaire urbain qui offre des vues spectaculaires sur Manhattan devenu une des principales attractions de New York. « C’est un quartier plus dense que les autres avec une mixité des usages où il y a aussi de la place pour une véritable vie communautaire. »

Plus d’art et de culture

Pour Anne-Marie Hubert, associée, Québec chez EY, le centre-ville doit être un « lieu propice au succès et au bonheur des Montréalais ». De son côté, Philippe Demers, associé fondateur et directeur général de MASSIVart, une agence de production artistique, souhaite que l’art et la culture soient les piliers de la transformation du centre-ville, une idée qui a fait consensus au sein du panel. « Il faut mettre à profit la richesse créative des Québécois, dit-il. Selon une récente étude de Léger, 80 % des gens apprécient l’art. La proportion est encore plus élevée chez les jeunes. Cela rend la ville plus belle et inclusive », soutient-il.

Il donne en exemple la récente rénovation de l’hôtel Reine Elizabeth. MASSIVart a contribué à la transformation de la suite 1742 qui a accueilli le célèbre bed-in de John Lennon et Yoko Ono en 1969. « Cela a été une occasion de rappeler le message d’activisme et de paix de cet événement et aussi de créer une expérience dans un lieu public. »

Le cœur de la ville doit offrir des parcours ponctués d’éléments de surprise que ce soit une exposition d’art public à l’extérieur, un bar secret, des petits marchés de légumes ou un micro musée temporaire pour faire vivre des expériences aux habitants. « Il faut aussi plus de terrasse pour travailler dehors et des espaces de déconnection pour ralentir et être en contact avec la nature », propose Philippe Demers.

Il ne faut surtout pas oublier le Montréal souterrain, un endroit unique, où il doit faire bon déambuler, suggère François Lacoursière. Ces kilomètres de couloirs sous-terrains sont actuellement mal exploités et pourraient encore plus contribuer au bien-être des Montréalais.

Les nouvelles façons de travailler

Le monde du travail se transforme, les employeurs qui se concentrent au centre-ville doivent adapter leurs espaces pour bien répondre aux besoins des nouvelles générations de travailleurs. C’était une des préoccupations de EY dans l’aménagement de ses nouveaux bureaux à la Maison Manuvie. « Malgré les technologies qui favorisent le travail à distance, il faut créer un espace où autant les employés que les clients ont envie de se rassembler », explique Anne-Marie Hubert.

« Les travailleurs participent à l’animation du centre-ville et nos employés sont contents de jouer ce rôle », ajoute François Lacoursière. Sid Lee vient, en effet, de quitter son bureau de Griffintown pour s’installer à la Place Ville-Marie. « C’était pour nous une façon de s’engager envers le centre-ville », explique-t-il. Au-delà d’occuper un espace de travail, Sid Lee joue également un rôle dans l’avenir de la Place Ville-Marie puisque l’agence est engagée dans le projet de revitalisation de l’Esplanade de la Place-Ville qui deviendra un lieu de rassemblement urbain.  

 

 

 

Retour à la liste des articles

Afin de favoriser l’essor des centres urbains vivants où l’on apprend, travaille, évolue et se divertit, l’IDU promeut le concept d’intensification urbaine. Le concept se décline en quatre chantiers porteurs.

En savoir plus sur l'intensification urbaine

Nos partenaires

Platine

Or

Argent

Grand partenaire
du Réseau des Jeunes Ambassadeurs

Bronze

     

 

     

 

     

 

     

 

 

Média

 

Fournisseur privilégié